Nous sommes doubles : humains et ultrahumains, conscients et inconscients.

Et c’est l’ignorance de notre ultrahumanité qui est à l’origine de tous les problèmes du monde, celui de la guerre en particulier.

Le premier pas vers cette découverte se trouve dans la réponse à la triple question fondamentale :

Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?

La psychologie transpersonnelle nous a familiarisés avec les notions de conscient et d’inconscient et ses représentations symboliques comme l’iceberg : la partie émergée figurant le conscient et la part immergée, l’inconscient.

Conscient et inconscient correspondent à deux dimensions radicalement différentes et complémentaires qui n’apparaissent qu’en état de conscience amplifiée.

Notre double nature se retrouve dans notre cerveau divisé en deux hémisphères :

Mais celle-ci ne se révèle que dans des situations d’ultra-conscience : états mystiques, expériences proches de la mort, AVC…

Ecoutons le Dr Jill Bolte-Taylor qui en a pris conscience consécutivement à un accident vasculaire cérébral.

.

Ainsi, nos deux hémisphères fonctionnent différemment, pensent à des choses différentes et sont deux personnalités différentes.

Nous pouvons les représenter schématiquement de la manière suivante :

Le but de nos incarnations successives, au fil des centaines de milliers et millions d’années, est de nous faire découvrir notre réalité universelle qui s’élève ultimement à la connaissance universelle :

Des connaissances extraordinaires ne sont pas limitées aux expériences proches de la mort, mais sont accessibles au quotidien. Ecoutons le neuroscientifique John-Dylan Haynes :

.

Qui fait les calculs ? La conscience supérieure que le mathématicien Henri Poincaré appelait aussi le « moi subliminal ».